Ressources Humaines

Combien faut-il de salariés minimum pour passer aux titres restaurants ?

3 min de lecture

C’est à l’employeur de décider s’il souhaite, ou non, mettre en place des titres-restaurants au sein de son entreprise. Et dans les entreprises de 50 salariés ou plus, ces avantages peuvent être perçus comme une prestation sociale du CSE.

1. Dans les entreprises de moins de 50 salariés

Titre-restaurant obligatoire : vrai ou faux ?

L’employeur n’a aucune obligation concernant la mise en place de titres-restaurants dans son entreprise. Il peut, par exemple, prendre en charge la restauration de ses salariés par la mise en place d’un restaurant d’entreprise.

À savoir : Les salariés ont interdiction de déjeuner dans les emplacements prévus pour le travail, sauf si l’inspecteur du travail l’autorise. Si les équipes souhaitent déjeuner sur leur lieu de travail, l’employeur doit mettre en place un emplacement prévu à cet effet.
Cependant, si l’employeur est dans l’incapacité de mettre en place un local de restauration, la distribution d’un titre-restaurant entreprise devient obligatoire si leurs horaires de travail se trouvent sur les heures de repas.

Quels sont les avantages des titres-restaurants dans les PME ?


Motiver, attirer et fidéliser

Le titre-restaurant entreprise est un avantage très apprécié des salariés et donc un très bon argument de recrutement et de fidélisation pour les entreprises. Il permet aux équipes de profiter pleinement de leur pause déjeuner.
Les titres-restaurants permettent également d’augmenter la qualité de vie des salariés, ils représentent donc un véritable outil de management.

Comme le chèque TirGroupé by Glady, en plus de motiver les collaborateurs, ils leur offrent aussi une augmentation de pouvoir d’achat et donc de profiter d’un repas à moindre coût. C’est donc un bon moyen de fidéliser les salariés sans trop de frais pour l’entreprise.

Facilité de mise en place

La commande des titres-restaurants est simple et rapide ! Leur mise en place peut se faire par téléphone, e-mail, en ligne ou encore par courrier.
De plus, le paiement s’effectue en quelques clics et par différents modes de paiement : virement, télépaiement, chèque ou prélèvement automatique.

Avantage financier

Les titres-restaurants ne sont pas obligatoires, mais c’est un bon moyen de récompenser les salariés tout en bénéficiant d’une exonération de cotisations.

Cependant, ces cotisations sont soumises à certaines conditions :

  • La contribution de l’employeur ne doit pas dépasser 6,51 € par titre-restaurant entreprise en 2023. Si le montant dépasse cette somme, la contribution de l’employeur sera réintégrée dans le calcul des cotisations.

Exemple : Si l’employeur prend en charge 50 % du titre, le montant total ne doit pas dépasser 13 € afin de bénéficier de l’exonération des cotisations.

Les titres-restaurants dématérialisés permettent de faciliter la gestion du budget de l’entreprise, car ils n’ont plus besoin d’être distribués en interne. Une seule et même plateforme permet de centraliser l’ensemble des informations. Côté employés, la carte déjeuner limite les risques de perte ou de vol.

2. Dans les entreprises de plus de 50 salariés

Quel seuil pour les titres-restaurants obligatoires ?

Comme pour les entreprises de petite taille, l’employeur n’est pas obligé de mettre en place des titres-restaurants même s’il emploie plus de 50 personnes.

Un restaurant d’entreprise est-il obligatoire ?

Dans les entreprises de plus de 50 salariés, un véritable local de restauration doit être mis à disposition des employés. Il doit comporter des installations pour conserver, réfrigérer et réchauffer les aliments. Ce local doit également comprendre des sièges, des tables en nombre suffisant ainsi qu’un robinet d’eau potable, fraîche et chaude.

Quel est le montant de prise en charge de l’employeur ?

L’employeur doit prendre en charge 50 % à 60 % de la valeur des titres-restaurants entreprise mis en place. Le salarié a donc à sa charge 40 % à 50 % du prix à payer.

Exemple : Pour un titre-restaurant de 9 €, l’employeur doit payer 4,50 à 5,40 € et le salarié 3,60 à 4,50 €.

good-to-know-glady
À retenir :
  • Les titres-restaurants obligatoires n’existent pas, mais ils sont un très bon moyen de fidéliser et motiver les salariés.
  • Un emplacement doit être prévu dans les entreprises de moins de 50 salariés si ceux-ci souhaitent se restaurer sur place.
  • Un véritable local aménagé doit être à disposition dans les entreprises de plus de 50 salariés ne proposant pas de titres-restaurants entreprise.